Les personnalités d'Age of Empire III.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les personnalités d'Age of Empire III.

Message par SeiXxToY le Lun 4 Mai 2015 - 22:07

Bonjour à toutes et à tous, jeunes et vieux fans de Age of Empire III. Tout le monde connaît plus ou moins les unités de ce jeu, d'où elles viennent ect. Mais connaissez-vous l'histoire des personnalités du jeu ? Comme par exemple celle de Soliman le magnifique, celle de l'empereur Kangxi, ou encore celle de Cuauhtémoc ? Et bien, c'est ce que je vais vous faire partager aujourd'hui ! ( Je préfère prévenir tout de suite que ce post va être long, et qu'il comprend les personnalités de Nilla, TWC et TAD ). C'est partis !


Akbar le Grand :


Considéré comme le plus grand des empereurs Moghols de l4inde, Akbar ( Jalaluddin Muhammad Akbar ), fils de d'Humayun et petit-fils de Bâbur, fondateur de l'empire Moghol, fut durant les quarante-cinq premières années de sa vie à la fois prophètes et conquérant. Le règne d'Akbar débuta alors qu'il n'était encore qu'un adolescent, sous l'égide d'un régent qui étendit considérablement les frontières de l'empire avant que le jeune garçon ayant atteint l'âge de 18ans, ne le congédie.
Dynamique et sûr de lui, Akbar poursuivit la politique expansionniste de son prédécesseur, repoussant encore un peu plus loin les frontières mogholes en annexant tour à tour l'Afghanistan, le Balûchistân et la quasi totalité de la péninsule indienne, au nord du Godâvarî. Malgré les nombreuses défaites qu'il infligea aux multiples chefs de tribus et aux seigneurs de guerre qu'il croisa sur le champ de bataille, Akbar prit soin de semer les graines d'une paix future, proposant nombre propositions conciliatoires à ceux qu'il avait placés sous le joug de l'empire Moghol. Après avoir conquit les féroces rajpoutes hindous, Akbar s'allia à eux et plaça bon nombre de leurs chefs à des postes d'influence dans son administration, allant même jusqu'à épouser à deux reprises une princesse rajpoute.
L'ambition d'Akbar était en fait de créer une société utopique dont il serait à la fois le dirigeant et le chef religieux. Pour ce faire, il établit un système de gouvernement uniforme visant à unifier les régions et les royaumes aussi variés qu'éparpillés qui constituaient son domaine. Ces cours à Delhi et Agra devinrent d'importants centres d'éducation et des hauts lieux de culture. Akbar, déçu par l'Islam traditionnel, eut un projet surprenant et ambitieux : la levée d'un mouvement d'extrême tolérance religieuse, tourné vers l'ouverture d'un véritable débat sur la spiritualité. Il créa même une foi nouvelle, mélange d'islam, d'hindouisme, de zoroatrisme et de chrétienté. Il baptisa cette spiritualité aux multiples facettes " le culte de dieu ".
Aujourd'hui, on se souvient d'Akbar comme d'un dirigeant visionnaire, tant sa rigueur comme commandant des armées tempérée par le profond respect qu'il accordait aux nouveaux sujets qu'acquérait son empire grandissant. Ses idées, bien qu'excentriques, n'en demeuraient pas moins bien en avance sur le temps.


Cuauhtémoc :


Cuauhtémoc, le neveu et le beau-fils de Moctezuma, fut le dernier empereur des Aztèques. Son nom signifie " l'aigle qui descend ". Né aux alentours des années 1500, Cuauhtémoc devint empereur vers l'âge de vongt-cinq ans, à la mort de Moctezuma et de son successeur, Cuitlàhuac. Au moment de son accession au pouvoir, Cuauhtémoc s'était déjà illustré en tant que guerrier et chef.
Son règne ne dura que quelques mois. Après avoir été chassés de la capitale aztèque de Tenochtitlan, les Espagnols, sous la houlette de Cortez, se regroupèrent dans la ville de Tlaxcala, renforçant leurs troupes de guerriers indigènes qui avaient longtemps attendu l'occasion de combattre les Aztèques. Le siège final de Tenochtitlan, siège durant lequel les Aztèques combattirent la poudre à canon et l'acier des Espagnols, dura à peine trois mois. Cuauhtémoc fut contraint de se rendre à Cortez et ce fut la fin de l'empire aztèque.
Mais l'histoire de Cuauhtémoc ne prit pas fin dans la disgrâce. Le trésorier royal de Cortez, Aldrete, tortura par le feu Cuauhtémoc dans l'espoir qu'il lui révélât où se trouvaient les trésors des Aztèques. Malgré le martyre enduré Cuauhtémoc garda le silence. Conscient que cela ne les mènerait à rien, Cortez pris personnellement Cuauhtémoc sous sa garde et le fit éxécuter lors d'une expédition menée dans l'actuel Honduras, en 1525. Aujourd'hui encore, Cuauhtémoc est vénéré par les Mexicains qui font l'éloge de son courage, de son sens de l'honneur et de son intégrité jusqu'à sa mort.
Dans Age of Empire III : The WarChiefs, Cuauhtémoc incarne un redoutable guerrier prêt à tout pour s'assurer la victoire. Il est sûr de lui, fier et capable de neutraliser n'importe quelle menace.


Frédéric le Grand :


Frédéric le Grand vit le jour en 1712. Il était connu pour son goût de la musique, de l'art et de la littérature française. Hélas, son père ne partageait pas son amour pour les arts. Le roi tenta de mouler Frédéric à son image pour qu'il devienne un grand chef militaire. Lorsque Frédéric se rebella contre cette éducation, il fut accusé de trahison, emprisonné, menacé d'éxécution et contraint d'assister à la décapitation de son ami Hans Hermann von Katte.
Mais cette éducation ne fut pas totalement infructueuse. Sans pour autant renoncer à son amour pour les arts, Frédéric devint un grand chef militaire et mena avec succès les forces prussiennes lors de trois guerres.
Grand tacticien, il parvenait à faire en sorte que les forces ennemis ne s'allient pas contre lui. Combinant l'écriture et la guerre, Frédéric contribua également au développement, économique de la Prusse. Toutes ces victoires, tant sur le champ de bataille qu'ailleurs, lui valurent logiquement le surnom de " Frédéric le Grand ". Dans Age of Empire III : Frédéric se révèle aussi confiant et charismatique que dans la vie. Aux grandes armées, il préfère les petites forces et aime plus particulièrement prendre son ennemis par surprise.


Gall :


Le chef Gall ( bile ) est né en 1840 et a grandi sur les plaines du Dakota du Sud. Il fut affublé de ce surnom quand, orphelin et affamé, il ingurgita la vésicule biliaire d'un animal. Avant cet événement, il était surnommé " Bear Shedding His Hair " ( ours qui perd ses poils ). Il combattit aux côtés du chef Red Cloud à Big Mound et prit part à d'autres batailles de 1866 à 1868.
Guerrier hors pair, il faisait partie des chefs de guerre de Sitting Bull lors de l'assaut des Lakota contre le général Custer pendant la bataille de Little Bighorn. Ce fut une grande victoire, mais Gall et Sitting Bull réalisèrent que le gouvernement américain, assoiffé de vengeance, renverrait de nombreux soldats. Dès lors, pour protéger leur peuple, Gall, Sitting Bull et d'autres Lakota se réfugièrent, accompagnés de leurs familles, au Canade.
Finalement Gall et Sitting Bull se séparèrent et Gall rentra aux Etats-Unis pour s'installer dans la réserve indienne de Standing Rock. Gall défendit l'assimilation dans la culture de l'homme blanc, officiant même en 1889 en tant que juge à la cour des délits de Standing Rock. Il mourut dans le Dakota du Sud le 5 décembre 1894 et l'épitaphe qui fut inscrite sur sa tombe faisait l'éloge de ses qualités d'honnête homme.
Dans Age of Empire III : The WarChiefs, Gall s'est battu sur de nombreux champs de bataille. Il se rend compte des agissements de ses ennemis et du monde spirituel sur lequel il compte. Mais ne prenez pas son calme apparent pour une faiblesse : Gall et ses guerriers sioux sont redoutables.


Hiawatha :


Comme tout grand personnage historique, il est parfois difficile de distinguer la légende de la réalité. Le personnage décrit dans le célèbre poème de Longfellow " Le chant de Hiawatha " ressemble peu aux plus appréciés des héros amérindiens.
Il est difficile de connaitre des détails historiques précis sur Hiawatha. On sait qu'il était un Mohawk d'Onondaga et un disciple du prophète huron Deganawidah surnommé " le grand pacificateur ". Hiawatha était également connu pour ses qualités de pacificateur et de brillant orateur.
Ensemble, Hiawatha et Deganawidah fondèrent la grande confédération Haudenosaunee ( iroquoise ) du 16ème siècle qui rassembla les Mohawk, les Oneida, les Onondaga, les Cayuga, les Seneca et plus tard, les Tuscarora. Ils choisirent la cabane pour symboliser la nouvelle confédération et l'importance de peuples différents à oeuvrer pour une cause commune.
Dans Age of Empire III : The WarChiefs, Hiawatha mène courageusement et inlassablement ses guerriers. Il n'hésite pas à prendre des décisions et ne perd pas son temps en futilités. Il sait ce qu'il veut pour son peuple et n'entend pas laiser quiconque, personne ou nation, se mettre en travers de son chemin.


Ivan le Terrible :


Né en 1530, Ivan IV fut le premier souverain russeà porter le titre de " Tsar ". Tyran sanguinaire pour les uns, il est considéré par d'autres comme un des hommes qui a le plus contribué à la grandeur de son pays. Plus que " terrible ", l'adjectif " redoutable " le qualifait mieux, car Ivan était en effet redoutable.
Outrageusement riche, il créa des lois qui asservirent littéralement la classe paysanne russe. Il était connu pour sa cruauté et notamment pour le massacre de 40 000 civils à Novgorod et le meurtre accidentel de son propre fils au cours d'une dispute.
Compte tenu de l'extrême cruauté de ces actes, les réalisations d'Ivan ont souvent été oubliées. Au début de son règne, il passait pour un être réformateur, créa une armée de métier et révisa le code légal. Ce n'est qu'après la mort de son épouse qu'Ivan commença à changer, se montrant de plus en plus impitoyable.
Dans Age of Empire III : Ivan est représenté plus âgé. Il se révèle sinistre, sarcastique et menaçant. Ivan aime les grandes armées et ce, même au détriment des avancées technologiques. Il apprécie notamment les unités d'infanterie.


L'empereur Kangxi :


Long de 61 ans , le règne de l'empereur Kangxi est le plus long de l'histoire des souverains chinois. En tant que deuxième empereur de la dynastie Qing, l'empereur Kangxi sut gagner le respect d'une population chinoise encore très méfiante vis à vis de ses dirigeants mandchous. Bien qu'il fut un ardent défenseur du néo-confucianisme, ses convictions ne l'empéchêrent pas d'ouvrir les ports au commerce extérieur, voire d'accueuillir des missionnaires étrangers, comme les jésuites, au sein de son empire. Durant les 61 années que durèrent son règne, le Kangxi fut un dirigeant fiable et apprécié qui renforça les mesures intérieures tout en élargissant son empire au-delà de ses frontières contemporaines, jusqu'en Mongolie, au Tibet et à Taiwan.
Né Aixin-Jueluo Xuanye le 4 mai 1654, l'empereur Kangxi accéda au trône en 1662 à l'âge de 7 ans, 12 jours après la mort de son père, l'empereur Shunzi. Au début de son règne, l'empereur n'avait que peu de poids dans la gestion du pays. Avant de mourir, son père avait en effet nommé quatre régents censés prendre des décisions à la place du jeune garçon. Malheureusement, au moment où ces hommes commencèrent à goûter à leur nouveau pouvoir, ils se retournèrent les uns contre les autres. L'un d'entre eux mourut, un autre fut assassiné, et un autre, désireux de devenir le dirigeant suprême des Qing, tenta d'usurper le trône du jeune empereur. Ayant longtemps attendu son heure et ayant appris suffisamment de ce dont il avait été témoin, l'empereur Kangxi alors adolescent, entra en scène et, en l'an 1669, prit le pouvoir.
Dès lors, l'empereur travailla durement au bonheur de son peuple, convaincu que le moindre acte de négligence pourrait engendrer de graves répercussions à travers tout l'empire. Il travailla sans relâche pour gagner leur bienveillance et faire oublier l'amertume des années passées à ceux d'entre eux restés loyaux envers la dynastie Ming. Accompagné d'un entourage modeste, il parcourut le sud du pays, se renseignant sur les conditions de vie et les préoccupationbs locales, et réaffirmant son pouvoir sur les dirigeants régionaux. En 1670, il fit publier l'Edit Sacré, soit 16 maximes moralisatrices basées sur les enseignements de confucius. Ces maximes mettaient en avant des principes aussi divers que le respect des parents et des anciens, la générosité, la frugalité, l'assiduité dans le travail, ainsi que l'importance des impôts pour le bienfait de la communauté et de l'empire. Avec cette loi, il prouva qu'il était un véritable empereur de Chine, en cela que, malgré ses origines mandchoues, il avait fait montre d'un souci manifeste vis à vis des besoin et de la culture du peuple chinois.
La façon dont l'empereur Kangxi dirigea l'empire jusqu'à sa mort en 1722 fait qu'aujourd'hui encore on se souvient de lui comme de l'un des dirigeants chinois les plus capables de l'histoire et comme le plus grand des empereurs de la dynastie Qing. Il fut l'artisan du traité de Nerchinsk passé avec la Russie, qui octroya à la Chine certaines parties de la Mongolie Extérieur et du Tibet, ordonna la réfection du Grand Canal de Chine pour permettre un acheminement plus aisé du riz vers les populations affamées du Nord, et fit draguer le Fleuve Jaune pour en empêcher les crues dévastatrices. Il réduisit également les impôts et commanda l'écriture de textes majeurs, dont l'encyclopédie Kangxi et un ouvrage narrant l'histoire de la dynastie Ming. Mais l'exploit le plus inspiré de l'empereur Kangxi fut peut-être celui de " caresser l'ivoire ", en cela qu'il fut le premier dirigeant chinois à jouer d'un instrument occidental : le piano.


Maurice d'Orange :


Maurice d'Orange, également connu sous le nom de Maurice de Nassau, est né en 1567. Il est devenus Prince d'Orange en 1618. Lors de son règne, les Pays Bas se battaient pour se libérer du joug espagnol. Avant Maurice d'Orange, la révolte contre les espagnols était désorganisée et infructueuse. Il organisa les troupes et remporta plusieurs victoires importantes qui permirent au pays de jouir d'une trêve de 12 années, jusqu'en 1621. Au terme de cette trêve, il ne parvint pas à repousser l'ennemi espagnol.
Maurice ne se maria jamais et son frère lui succéda. Il menait une vie placée sous le signe de l'extravagance et adorait les chevaux, qu'il appelait ses " courtisans favoris ". On ne connait pas vraiment les raisons de son intérêt plus prononcé pour les chevaux que pour ses courtisans.
Dans Age of Empires III : Maurice se révèle noble, civilisé et confiant. Suite aux difficultés que lui ont posées les Espagnols au cours de son règne, il peut hésiter à les aider.


Napoléon Bonaparte :


Napoléon est né en 1769 dans une riche famille corse. De langue maternelle italienne, toute sa vie durant il a parlé le français avec un accent italien. Contrairement à une idée reçue, Napoléon n'était pas petit pour l'époque. En fait, il était même un peu plus grand que ses contemporains puisqu'il mesurait 1,70m.
Napoléon ne fut pas un brillant étudiant, mais affichait une étonnante capacité à mémoriser et comprendre tout ce qui avait trait à l'armée. Il tira profit de son incroyable mémoire et devint l'un des plus brillant stratèges militaires de tous les temps. A un certain stade, il contrôla la quasi totalité de l'Europe centrale et occidentale.
Malgré son savoir faire militaire, Napoléon s'illustra également par ses spectaculaires erreurs militaires. A Waterloo, il commit plusieurs erreurs tactiques ( y compris des déplacements sans en informer ses alliés ) qui le menèrent à son ultime défaite.
Dans Age of Empire III : la nature ambitieuse de Napoléon se reflète dans sa manière de jouer. Ce grand stratège militaire préfère jouer offensivement que défensivement. Napoléon n'apprécie guère les britanniques et peut hésiter à coopérer avec eux. Il aime tout contrôler et n'apprécie pas de suivre le commandement d'autrui.


Prince Henri le navigateur :


Henri le navigateur, ou l'infant Dom Henrique comme on l'appelait dans son Portugal natal, vécut de 1394 à 1460. Prince du Portugal, son titre le plus important était peut-être celui de gouverneur de l'ordre du Christ, le successeur des Templiers. L'ordre du Christ contrôlait de vastes ressources qui contribuèrent à alimenter la véritable passion du prince Henri : l'exploration.
Le prince Henri a réellement inspiré cet esprit d'aventure qui, dans toute l'Europe, a ouvert la voie à l'exploration et à la découverte. Henri s'entourait d'experts en cartographie et en navigation. En outre, il contribua ardemment à mettre au point un nouveau type de navire ; la caravelle. Sans ce navire, Christophe Colomb aurait eu beaucoup de mal à rejoindre les Amériques.
Dans Age of Empire III : Henri se révèle agréable, calme et clairvoyant. A la puissance militaire, il préfère l'essor économique et comprend bien toute l'importance du commerce. Henri est un allié généreux et coopératif.


Reine Elisabeth :


Née en 1533, Elisabeth I fut le dernier monarque de la dynastie Tudor. Elle passa le plus clair de son enfance, Henri VIII, qui fit exécuter sa mère l'accusantà tort de sorcellerie et de trahison. Henri VIII épousa et éxcuta d'autres de ses femmes avant que sa dernière épouse, Catherine Parr, ne parvint à le convaincre de se réconcillier avec ses filles.
Le règne de Elisabeth fut marqué par de grandes réalisations dans les domaines de l'écriture, de la navigation et de la philosophie avec notamment William Shakespeare et Francis Bacon. Elisabeth passait, elle aussi, pour être très douée pour la poésie et s'érigeait en grand mécène des arts. Son règne fut également marqué par beaucoup d'agitation religieuse, mais la manière dont elle dirigeait le pays lui permit d'éviter la guerre civile.
En outre, la menace d'une invasion espagnole était bien réelle, mais il n'en fut rien lors du règne d'Elisabeth. Contrairement à son illustre père, Elisabeth ne se maria jamais et n'eut pas de descendance. Elle mourut en 1603.
Dans Age of Empires III : Elisabeth se révèle aristocratique et distante. Vous verrez en elle une alliée de confiance comprenant bien l'importance d'une puissante économie. Lors de son règne, la flotte était toute puissante. Elisabeth se méfie profondément des français, leur préférant de loin les Hollandais.


Reine Isabelle :


Isabelle vécut de 1451 à 1504. Elle venait d'une longue lignée de la royauté européenne dont Henri IV d'Angleterre faisait partie. Elle s'illustra en soutenant le voyage de Christophe Colomb vers le nouveau monde.
Après cette découverte, Isabelle mit tout en oeuvre pour veiller au bien être des amérindiens. Elle exigea que les amérindiens ramenés en Espagne regagnent leurs terres et coucha dans son testament son souhait de les voir bien traités dans les territoires occupés par ses compatriotes. Hélas, ses volontés ne furent pas toujours honorées. Son héritage a également un coté obscur : c'est elle qui établit l'inquisition et qui porta la responsabilité de l'expulsion des juids d'Espagne en 1492.
Dans Age of Empire III : Isabelle se révèle être une charmante alliée ou ennemie. Elle est pleine d'esprit et dotée d'un grand sens de l'aventure.


Shogun Tokugawa leyasu :


Né en temps de guerre, Tokugawa leyasu s'épanouit toute sa vie dans le conflit, atteignant une gloire telle que son nom fut associé à l'une des périodes les plus marquantes de l'histoire du Japon. Leyasu est né Matsudaira Takechiyo. A sa naissance, ses parents n'avaient guère que 15 et 17 ans et, moins de deux ans plus tard, sa mère fut répudiée et le couple se sépara. Sa mère absente, Takechiyo se retrouva rapidement mêlé aux violentes affaires de la famille de son père, le clan Matsudaira.
Durant l'enfance de Takechiyo, les Matsudaira se disputaient au sujet de leur allégeance. Une moitié de la famille désirait s'allier au clan Imagawa, tandis que l'autre lui préférait le clan Oda. En 1548, lorsque le clan Oda envahit leur province, le père de Takechiyo alla demander de l'aide au clan Imagawa. Le chef des imagawa accepta d'aider le clan Matsudaira mais à la condition unique que le jeune Takechiyo, alors âgé de six ans, leur soit offert en échange. Son père accepta. Cependant, avant que l'échange n'eut lieu, le chef du clan Oda, ayant eut vent de l'accord passé entre ses deux ennemis, fit enlever l'enfant alors qu'il faisait route vers sa destination. Les Oda menacèrent de le tuer si Matsudaira ne rompait pas ses liens avec les Imagawa, leurs ennemis jurés. Le père refusa, pensant que sa décision prouverait aux Imagawa sa loyauté, même si son fils devait y perdre la vie. Takeshiyo resta avec les Oda pendant trois ans ; puis le château fut assiégé par les Imagawa, et il leur fut offert en prime afin qu'ils mettent fin à leur assaut. Depuis sa naissance, le jeune garçon n'avait été qu'un pion manipulé par son entourage.
En 1567, Matsudaira Takechiyo se fit rebaptiser leyasu et prit le surnom de Tokugawa, se revendiquant ainsi du clan impérial des Minamoto, bien que nulle preuve de cette filiation ne put jamais être avancée. En choisissant ce nom, leyasu envoyait un message clair concernant ses ambitions futures : non seulement rompait-il avec son passé, mais aussi laissait-il comprendre qu'il serait désormais un homme résolu et dominant. A l'époque, il avait derrière lui l'expérience de multiples conflits et s'était façonné une réputation de général aussi courageux que rusé, tirant régulièrement parti des alliances instables et des divisions familiales. Il se servit de ses alliances pour façonner son territoire et gagner de l'influence, unissant d'abord ses forces à celle du puissant Oda Nobunaga, puis à celles de Toyotomi Hideyoshi qui unifiait péniblement les clans en guerre au sein d'une coalition fébrile. Dans les années 1590, leyasu eut la sagesse de ne pas participer à l'invasion de la Corée engagée par Hideyoshi et se consacra à la fois à la production domestique et au développement de son armée. Tandis que d'autres généraux envoyaient leurs hommes périr lors de désastreuses tentatives d'invasion, leyasu patienta sagement et observa.
A la mort d'Hideyoshi en 1598, ses terres devinrent subitement des objets de convoitise pour ses anciens ennemis, devenus ses alliés, et force était de constater qu'aucun de ces hommes n'égalait la puissance de Tokugawa. Durant la légendaire campagne de Sekigahara (1598-1600), leyasu et les seigneurs qui lui étaient loyaux vainquirent l'armée loyaliste, qui avait juré de protéger la dynastie de Toyotomi Hideyoshi. Lors de la bataille de Sekigahara, en octobre 1600, leyasu remporta la victoire finale, exécuta ses ennemis et récompensa ses alliés.
Deux ans plus tard, il reçut le titre de shogun et établit le shogunat Tokugawa, inaugurant ainsi l'Ere Edo, soit une période de dictature militaire qui devait perdurer jusqu'en 1868.


Soliman le Magnifique :


Soliman vit le jour en 1494. Son règne, à l'apogée de l'Empire ottoman, dura 46 années. En plus d'être un poète accompli, Soliman était orfèvre. Il s'illustra au cours de nombreux exploits militaires. En tant que conquérant, il plaça l'Empire ottoman sur le devant de la scène mondiale tant au niveau politique qu'au niveau militaire. Il connut l'une de ses rares défaites face aux chevaliers de Saint Jean, lor du siège de Malte.
" Soliman le Magnifique " est le surnom que lui donnèrent les Occidentaux, un nom qui traduit à merveilles ses prouesses militaires. Les Ottomans, quant à eux, le surnommaient " Soliman le Législateur " car c'était un dirigeant islamique juste qui joua un rôle déterminant dans la révision de la loi ottomane. Soliman était réputé pour son impartialité.
Dans Age of Empires III : Soliman se révèle fier, péremptoire et indépendant. Il affectionne particulièrement l'artillerie et les grosses armées. Il déverse tous ses hommes sur le champ de bataille et n'aime guère garder des réserves.

SeiXxToY

Messages : 120
Date d'inscription : 31/10/2014
Age : 20
Localisation : En caserne

Re: Les personnalités d'Age of Empire III.

Message par bbtheboss5 le Mar 5 Mai 2015 - 9:16

Un des meilleurs topic de ce forum ! J'ai tout lu !

bbtheboss5

Messages : 53
Date d'inscription : 15/02/2015

Re: Les personnalités d'Age of Empire III.

Message par SeiXxToY le Mar 5 Mai 2015 - 11:16

Merci, ça fait plaisir Very Happy

SeiXxToY

Messages : 120
Date d'inscription : 31/10/2014
Age : 20
Localisation : En caserne

Re: Les personnalités d'Age of Empire III.

Message par Skiwiwi le Mar 5 Mai 2015 - 20:09

Euh dis moi si je me trompe mais tu as posté ce qu'il y a marqué dans la rubrique histoire d'age of non?

Sinon oui c'est chouette à lire
avatar
Skiwiwi
Admin

Messages : 896
Date d'inscription : 21/11/2013
Localisation : Grandes plaines

Re: Les personnalités d'Age of Empire III.

Message par SeiXxToY le Mer 6 Mai 2015 - 11:19

C'est ça ski, et j'ai découvert que y'avait ça seulement la semaine dernière sur le jeu xD Donc j'me suis dis que le réécrire ça serait plus vu !

SeiXxToY

Messages : 120
Date d'inscription : 31/10/2014
Age : 20
Localisation : En caserne

Re: Les personnalités d'Age of Empire III.

Message par Skiwiwi le Mer 6 Mai 2015 - 12:57

Ah moi je crois que c'st la 1ère chose que j'ai faite quand j'ai eu le jeu haha

Mes articles d'histoire sont presque terminés ! il se pourrait que j'en poste 5 dans la foulée !
avatar
Skiwiwi
Admin

Messages : 896
Date d'inscription : 21/11/2013
Localisation : Grandes plaines

Re: Les personnalités d'Age of Empire III.

Message par mon_seigneur le Mer 6 Mai 2015 - 14:31

T'aurais pu tout aussi bien faire des captures d'écran ^^
Sinon c'est vrai que je ne les avaient pas tous lus. A quand des topics sur ceux de NE?

mon_seigneur

Messages : 564
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : euh... sur ma chaise devant mon ordi (c'te question)

Re: Les personnalités d'Age of Empire III.

Message par mon_seigneur le Mer 6 Mai 2015 - 23:19

Au fait est ce que les éléments donné sur la manière dont joue les personnages sont véritables ?  Parce que s'ils se mettent à de tester leur allié ça fait bizarre ! Bon après c'est vrai que Napoléon n'en fait plus qu'a sa tête

mon_seigneur

Messages : 564
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : euh... sur ma chaise devant mon ordi (c'te question)

Re: Les personnalités d'Age of Empire III.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum