Les bisons des grandes plaines.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les bisons des grandes plaines.

Message par SeiXxToY le Jeu 18 Déc 2014 - 21:03

Article rédigé sur le forum de la communauté par SeiXxToY :

Oyez Oyez braves gens !

Aujourd'hui je vous propose un article sur les bisons des grandes plaines ! Pour ceux qui ont soif de connaissances ou pour ceux qui se posent des questions sur cette population animal tant importante sur Age Of Empire III !

C'est partis :

Introduction :

Les Grande plaines ( en anglais Greats Plains ou encore Grassland ) sont une vaste région de l'Amérique du Nord, c'est la partie médiane du continent entre Etats-Unis et Canada, à l'est des montagnes Rocheuses. La région est semi-aride, constituées de vastes plaines qui s'étendent des provinces canadiennes de la Saskatchewan et de l'Alberta au nord, jusqu'au Texas au sud. Aux Etats-Unis la plupart des Grandes Plaines du Nord sont drainées par le Missouri et ses affluents. Historiquement, les Grandes Plaines étaient le domaine des bisons et des Indiens des Plaines, les tribus des Pikunis, Crows, Sioux, Cheyennes, Arapahos, Comanches, entre autres.

I] L'histoire du bison :

Le bison était un animal essentiel pour de nombreuses cultures amérindiennes. L'économie des Indiens des Grandes Plaines était largement fondée sur la chasse de cet animal, qui vivait en immenses troupeaux itinérants. ( On le remarque très bien sur le jeu ! ) Il fournissait beaucoup de nourriture aux tribus, un mâle pesait entre 800 et 1100 kilos, et une femelle entre 500 et 600 kilos, je vous laisse imaginer la quantité de viande sur cet animal ! Cela justifie les 500 de nourriture pour 1 bison sur Age Of. Le bison servait également à la confection des vêtements, avec un lourd pelage et son beau cuir, les indiens pouvait passer l'hiver tranquille. Cet animal est un herbivore qui consomme diverses herbacées et d'autres graminées de prairie ou de jeunes plants végétaux ligneux. Il peut engloutire jusqu'à 25 kilos de nourriture par jour, c'est énorme ! Contrairement à ce que l'on pourrait croire, le bison peut avoir une taille comprise entre 2 et 3.60 mètres, imaginez vous un bison qui se tient au garrot à deux mètres de vous... vaut mieux se tenir a carreau ! D'autant plus qu'il possède des cornes pouvant faire jusqu'à 40 centimètres de long, il ne faudrait donc pas le contrarier.
Les bisons se déplacent toujours en énormes groupes divisés en plusieurs troupeaux, on y retrouve d'un côté les femelles avec les bisonneaux et d'un autre les mâles plus ou moins âgés qui surveillent l'ensemble du groupe et servent de guides. Les mâles et les femelles ne se retrouvent qu'à la période de reproduction. L’animal étant capable de manger énormément d’herbe en un laps de temps très court, il est obligé de se déplacer régulièrement lorsque cela est possible. Le phénomène de migration est donc un élément essentiel à la survie du bison. Ce dernier se vautre régulièrement dans des dépressions peu profondes du sol, humides ou sèches pour s’enduire de boue ou de poussière. Cet agissement a pour fonction de pratiquer la thermorégulation, de soulager les démangeaisons et de se débarrasser des ectoparasites tels que les tiques ou les poux.
Pendant la saison de reproduction qui a lieu en été durant les mois de juillet et d’août, les mâles les plus forts maintiennent un petit harem de femelles pour s’accoupler. La gestation dure neuf mois et la femelle ne met bas qu’un seul jeune par portée et très rarement deux, si il y a deux petits sur une portée, généralement le plus faible est abandonné. Le nouveau-né pèse de 15 à 30 kilos et commence à allaiter une heure seulement après la naissance. Au bout de quinze jours il commencera à ingérer des végétaux mais le sevrage n’interviendra qu’au terme d’une huitaine de mois. La maturité sexuelle sera atteinte au bout de trois ans environ.
On estime la vie d'un bison entre 18 et 22 ans pour un animal sauvage, en captivité il peut vivre le double.

II] L'arrivée des colons européens :

Avant l'arrivée des colons européens, la prairie nord-américaine était le domaine des Indiens et des bisons. La population de bisons des grandes plaines était estimée à 60 millions de têtes environ au début du XIXe siècle.
Revenons quelques siècles en arrière ! Avec l'arrivée de Francisco Vásquez de Coronado, un conquistador espagnol envoyé par le Vice-roi de Nouvelle-Espagne, Antonio de Mendoza, on assiste à la première incursion européenne sur les Grandes Plaines, dans une région qui est aujourd'hui le Texas, Kansas et Nebraska, de 1540 à 1542. À cette même époque, Hernando de Soto traverse les Grandes Plaines en direction ouest-nord-ouest, sur ce qui est aujourd'hui l'Oklahoma et le Texas et que l'on nomme la De Soto Trail. Les Espagnols pensaient alors que sur les Grandes Plaines se trouvaient les mythiques sept cités d'or.
Lors des siècles qui suivent, la traite des fourrures amène des milliers d'Européens sur les Grandes Plaines, des trappeurs français, espagnols, britanniques, puis américains. Avec la vente de la Louisiane en 1803 puis l'expédition Lewis et Clark en 1804, les Grandes plaines deviennent plus accessibles. Un centre important de traite de la fourrure s'installe à Fort Lisa sur la Missouri au Nebraska, fourrure destinée aux vêtements. Ces premières implantations ouvrent la porte à la vaste expansion vers l'ouest qui va bientôt couvrir les Grandes Plaines.
Le déclin des bisons commence donc ! Au début du XIXe siècle, comme vous l'avez compris, le commerce de viande et de la fourrure explose, un grand nombre de bison est tué et expédié jusqu'en Europe. La plupart des bisons ont été massacrés par des pionniers au fur et à mesure de leur progression vers l'ouest : en un siècle, le troupeau de bisons a disparu. Repoussant les Indiens dans des réserves, à l'Ouest, les pionniers ( qui étaient souvent des cow-boys ) utilisaient ces vastes prairies pour élever du bétail ou cultiver des céréales. Ce massacre de bisons a amener la population à s'élever à seulement... 750 têtes. ( Passer de 60 millions à 750 bisons, en à peine un siècle, je vous laisse imaginer la chose )

Voici la carte de la répartition des bisons dans les grandes plaines : http://siotantka.skyrock.com/3064739689-CARTE-DE-LA-REPARTITION-DU-BISON-AUX-ETATS-UNIS.html

III] Les Bisons aujourd'hui :

Après un massacre de près de 99% de la population des bisons, ce n'est que grâce à la mobilisation de quelques femmes de classe moyenne courageuses que l’animal acquit un statut de protection. Ainsi en 1905 est né The American Bison Society dont l’objectif est de protéger les survivants et d’en assurer la reproduction.
Le Bronx Zoo a conservé un troupeau en captivité, dont une partie a été transportée au début du XXe siècle au Parc national de Yellowstone afin de compenser la faiblesse des troupeaux autochtones ( que le braconnage avait réduit à quelques dizaines d'animaux ), en complément d’animaux transplantés d'autres réserves d’animaux sauvages. Certains de ces derniers provenaient du ranch de Charles Goodnight au Texas.
Les effectifs vivant dans les zoos, les parcs animaliers, les élevages privés et les réserves naturelles sont aujourd’hui estimés à environ 300.000 têtes. Il faut savoir que ces 300.000 têtes sont des races croisées avec d'autre bovins. Une étude génétique a démontrée qu'il y avait environ de nos jours 12.000 bêtes de race pures dans le monde, très faible comparé aux 60 millions il y a deux siècles.
En ce moment, des races pures sont réintroduites dans les grandes plaines pour essayer de redonner un territoire à cette espèce.
Aujourd'hui des industries élèvent des bisons dans le cadre de la consommation, la viande de bison a une teneur plus faible en graisse et en cholestérol que la viande bovine, ce qui a conduit au développement du Beefalo, un hybride fertile du bison et du bœuf domestique.

IV] Le Bison Blanc, une légende ?

Le bison blanc, top ou flop à votre avis ? Et bien sachez que ça a vraiment exister. Là vous vous demandez ; comment c'est possible un bison blanc ? Pas de panique, je vous explique !

Le Bison blanc est en fait un bison d'Amérique du nord considéré comme sacré chez plusieurs tribus amérindiennes. Il a de ce fait, une grande importance spirituelle dans ces cultures où des prières et d’autres cérémonies religieuses lui sont dédiées.
Le bison blanc peut être aussi un phénomène rare lié à un gène récessif, se manifestant chez un animal né avec une fourrure brun-rougeâtre qui devient blanche à l’âge adulte. L'animal n'est pas un véritable albinos, car la couleur de l'œil est normale, comme c’est le cas pour l’ours. La naissance d'un bison blanc a été estimé à 1 sur 10 million, autant vous dire qu'on en croise pas à tout les coins de rues !

Pour les lakotas, tribus indienne du jeu Age Of Empire, il n'y a rien de plus sacré que la naissance d'un bison blanc ! Pourquoi pour les lakotas et pas aux autres tribus par exemple ? Voilà la petite histoire :

Les Lakotas ont une prophétie sur la Femme Bison Blanc. L’origine de cette prophétie remonte à environ 2 000 ans lorsqu’une femme appelée Femme Bison Blanc apporta un ballot sacré, un calumet de la paix.
L’histoire raconte qu’elle est apparue à deux guerriers partis chasser le bison pour se nourrir, dans les « Black Hills sacrées » ( littéralement les « collines noires sacrées » ) du Sud du Dakota. Ils virent une grande silhouette s’approcher d’eux, qu’ils prirent d’abord pour un veau de bison blanc et qui, en s’approchant, se transforma en belle jeune fille indienne.
L’un des guerriers fut saisi de mauvaises pensées et la jeune fille lui demanda alors de s’approcher. Au moment où il le fit, un nuage noir l’enveloppa et lorsqu’il disparut, il ne restait plus du guerrier qu’un tas d’ossements. L’autre guerrier s’agenouilla et commença à prier. Pendant qu’il priait, le veau de bison blanc, qui s’était transformé en jeune fille indienne, lui dit de retourner vers sa tribu et de l’avertir que dans quatre jours elle allait apporter un ballot sacré.
Le guerrier obéit. Il retourna dans sa tribu et rassembla tous les anciens, tous les chefs et tous les gens dans un cercle et leur dit ce qu’elle lui avait dit de faire. Le quatrième jour, elle arriva.
La légende dit qu’un nuage descendit du ciel d’où un veau de bison blanc sortit. Arrivé sur terre, le veau se redressa et se transforma en cette belle jeune femme qui portait le ballot sacré dans sa main. En entrant dans le cercle de la nation, elle chanta un chant sacré et porta le ballot sacré aux gens qui étaient là. Elle passa quatre jours parmi les Indiens et les instruit sur le ballot sacré, sur sa signification. Elle leur enseigna sept cérémonies sacrées.
Lorsqu’elle eut fini son enseignement, elle partit de la même façon qu’elle était venue. Elle sortit du cercle et alors qu’elle partait, elle se retourna et dit qu’elle reviendrait un jour pour le ballot sacré. Le ballot sacré est connu sous le nom de Calumet Sacré de la Femme Bison Blanc parce que c’est elle qui l’a apporté. Il est conservé dans un endroit sacré ( Green Grass ), sur la réserve de Cheyenne River dans le Dakota du Sud, par le Dr Arvol Looking Horse, un Lakota de la 19ème génération reconnu comme le gardien du Calumet Sacré de la Femme Bison Blanc. Lorsque la Femme Bison Blanc promit de revenir, elle fit alors certaines prophéties. L’une d’entre elles était que la naissance d’un veau de bison blanc serait le signe de son retour proche, pour purifier le monde.

Voilà pour la petite histoire !

D'ailleurs pour ceux qui ont fait la campagne du jeu, il y a un niveau où il faut protéger ce fameux bison blanc !

Conclusion :

On peut dire que le bison a une sacrée histoire. Peut on dire pour autant que la réalité est bien respectée dans le jeu ? Et bien plus ou moins, les grandes plaines sont très réputées par le nombre de bison présent dessus, or dans le jeu on y trouve moitié biches et moitié bisons, pourquoi ce choix de la part des créateurs ? Pourquoi n'avoir pas mis tout simplement que des bisons pour justement arriver à un reflet de réalité ? C'est encore une question qui reste un mystère !

En esperant que cet article ait plus.

Source :

- futura-sciences.com
- ricochet-jeunes.org
- assistancescolaire.com
- wikipédia
- messagesdelanature.ek
- eurobison.com

SeiXxToY

Messages : 120
Date d'inscription : 31/10/2014
Age : 20
Localisation : En caserne

Re: Les bisons des grandes plaines.

Message par Skiwiwi le Ven 19 Déc 2014 - 4:06

Excellent seixxtoy, article très bien fait et très vivant (attention toutefois à la répétition ostensible du mot "sacré" ^^), j'ai appris des tas de choses ! Je précise qu'il y a tout de même plus de bisons que d'antilopes pronghorn sur les grandes plaines, toutefois cette répartition est fidèle à la réalité, les antilopes sont des animaux si rapide qu'ils investissent les grands espaces sans craindre les prédateurs.

A propos de prédateurs, comment expliquer que l'Amérique du Nord n'en ait pas eu au moment où les européens l'ont découverte? En Afrique, on a de nombreux grands prédateurs, tandis qu'en Amérique du Nord seul le lynx fait office de "grand prédateur". De fait les bisons ne sont pas habitués à être menacés et sont donc facile à chasser pour les européens. Eh bien cela a des origines très anciennes !
Retour 3 millions d'années plus tôt, lors du "grand échange biotique" entre l'Amérique du Sud et l'Amérique du Nord (époque où la mince bande de terre du Panama sépare définitivement les 2 océans). A cette époque, la faune de l'Amérique du Sud est dominée par des mammifères marsupiaux (gestation intra puis extra-utero), tandis que la faune de l'Am du Nord est peuplée de mammifères placentaires (comme nous). Lors du grand échange bionique, les grands prédateurs de l'Amérique (des tigres à dent de sabre marsupiaux au Sud et placentaires au Nord) se rencontrent. Les placentaires ont bcp d'atouts sur les marsupiaux, notamment une reproduction plus efficace (portée plus nombreuse, temps de développement du cerveau plus long, capacité à laisser ses enfants pour aller chasser), et les envahissent. Ils découvrent des conditions climatiques beaucoup moins rudes et progressivement remplacent les marsupiaux du continent américain. De même pour les lamas, les tatous, etc. Du coup en Amérique du Nord les grands herbivores prolifèrent ! Les prédateurs se font plus rares car leur répartition géographique ayant fortement augmenté, leur reproduction est difficile. Entre temps, le désert s'installe dans l'actuel Nord du Mexique, séparant le Nord et le Sud ! Il n'y a plus d'arrivée massive de grands prédateurs jusqu'à...
L'arrivée des premiers amérindiens en -10 000, qui achève le règne des tigres à dent de sabre, éliminés systématiquement. Ce qui permet la prolifération des bisons, antilopes (qui craignent les lynx et ont développé une immense rapidité (jusqu'à 110 km/h) pour pouvoir les distancer.
CQFD ! Merci le documentaire que j'ai vu il y a 4 ans la veille du Nouvel an.
avatar
Skiwiwi
Admin

Messages : 896
Date d'inscription : 21/11/2013
Localisation : Grandes plaines

Re: Les bisons des grandes plaines.

Message par SeiXxToY le Ven 19 Déc 2014 - 11:27

C'est un de mes défauts de me répéter, je ferais plus attention la prochaine fois ^^ Mais merci !
En prédateur y'avait Lynx et Puma d'après ce que j'avais lus, donc effectivement ça fait pas beaucoup, d'où la grande population de bisons !

SeiXxToY

Messages : 120
Date d'inscription : 31/10/2014
Age : 20
Localisation : En caserne

Re: Les bisons des grandes plaines.

Message par mon_seigneur le Ven 19 Déc 2014 - 17:46

110 km/h? t'es sur? C'est presque autant que le guépard quand même, et je ne vois pas pourquoi elles iraient plus vite que les antilopes africaines...

mon_seigneur

Messages : 564
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : euh... sur ma chaise devant mon ordi (c'te question)

Re: Les bisons des grandes plaines.

Message par SeiXxToY le Sam 20 Déc 2014 - 12:28

Mine de rien ça va vite quand même !

SeiXxToY

Messages : 120
Date d'inscription : 31/10/2014
Age : 20
Localisation : En caserne

Re: Les bisons des grandes plaines.

Message par Luigiv le Mar 23 Déc 2014 - 12:42

D'après le top 10 des records, l'antilope Pronghorn est le deuxième mammifère terrestre le plus rapide (88 km/h) derrière le guépard (104 km/h).

Je pense que les chiffres peuvent être discutés à 10 km/h près.

Le guépard est le plus rapide sur 500 mètres; mais sur plus de 800 mètres, c'est l'antilope pronghorn la plus rapide des mammifères terrestres.
avatar
Luigiv
Admin

Messages : 500
Date d'inscription : 21/11/2013
Localisation : Mouton-sur-Galette

Re: Les bisons des grandes plaines.

Message par Skiwiwi le Lun 29 Déc 2014 - 19:00

tout à fait, je crois que j'ai dit que c'était le plus rapide en son genre, mais le guépard a une pointe de vitesse bien supérieure.
avatar
Skiwiwi
Admin

Messages : 896
Date d'inscription : 21/11/2013
Localisation : Grandes plaines

Re: Les bisons des grandes plaines.

Message par mon_seigneur le Lun 29 Déc 2014 - 21:09

Mais pourquoi l'antilope pronghorn serait plus rapide que les antilopes africaines alors qu'il y avait moins de prédateurs dans les grandes plaines????????

mon_seigneur

Messages : 564
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : euh... sur ma chaise devant mon ordi (c'te question)

Re: Les bisons des grandes plaines.

Message par Skiwiwi le Mer 31 Déc 2014 - 0:05

Il y en a un : le lynx, un des plus fulgurants matous.
avatar
Skiwiwi
Admin

Messages : 896
Date d'inscription : 21/11/2013
Localisation : Grandes plaines

Re: Les bisons des grandes plaines.

Message par mon_seigneur le Jeu 1 Jan 2015 - 17:09

ils courent pas vite le lynx

mon_seigneur

Messages : 564
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : euh... sur ma chaise devant mon ordi (c'te question)

Re: Les bisons des grandes plaines.

Message par Skiwiwi le Jeu 1 Jan 2015 - 18:18

non mais il est si silenceux et agile que l'antilope doit pouvoir réagir au quart de tour. Quant à savoir pk elles ont gardé cette caractéristique pendant plusieurs centaines de milliers d'années, je ne sais pas.
avatar
Skiwiwi
Admin

Messages : 896
Date d'inscription : 21/11/2013
Localisation : Grandes plaines

Re: Les bisons des grandes plaines.

Message par SeiXxToY le Dim 4 Jan 2015 - 19:23

Le hasard mon petit ski, le hasard !

SeiXxToY

Messages : 120
Date d'inscription : 31/10/2014
Age : 20
Localisation : En caserne

Re: Les bisons des grandes plaines.

Message par mon_seigneur le Dim 4 Jan 2015 - 19:30

Pour moi ce n'est pas de la vitesse qu'il faut mais du temps de réaction et de l'accélération

mon_seigneur

Messages : 564
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : euh... sur ma chaise devant mon ordi (c'te question)

Re: Les bisons des grandes plaines.

Message par Kaiserklein le Lun 5 Jan 2015 - 2:21

Ouais il te faut un temps caractéristique plutôt faible pour ton régime transitoire si tu veux t'en tirer mais avoir un bon régime permanent est important aussi
avatar
Kaiserklein

Messages : 1168
Date d'inscription : 21/02/2014
Age : 21

Re: Les bisons des grandes plaines.

Message par bwinner le Lun 5 Jan 2015 - 12:34

Du genre A(1-exp(-yt)) avec un y très grand et une vitesse max A importante ?
avatar
bwinner

Messages : 360
Date d'inscription : 24/11/2013
Age : 21
Localisation : Auvergne

Re: Les bisons des grandes plaines.

Message par Kaiserklein le Lun 5 Jan 2015 - 13:56

Ouais ce genre de merde. Il faut réussir à tendre vers l'échelon assez rapidement quoi
avatar
Kaiserklein

Messages : 1168
Date d'inscription : 21/02/2014
Age : 21

Re: Les bisons des grandes plaines.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum