Origine des unités françaises d'age of 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Origine des unités françaises d'age of 3

Message par Skiwiwi le Jeu 4 Sep 2014 - 15:46

Salut à tous !

Je vous propose de nous pencher concrètement sur les unités d'aoe 3. Les créateurs avaient un double défi : rendre ces unités appropriées au jeu, et cohérentes avec l'histoire. Comment expliquer leur choix pour les différentes civilisations? Y-a-t'il des oncohérences et si oui lesquelles ? Vous le saurez en lisant ce post.
Je m'appuie principalement sur la série de conférence sur "la guerre et la paix de 1756 à 1815" que j'ai eu il y a 2 ans, par Virginie Martin et Hervé Drévillon, maîtres de conférence à Paris 1, respectivement spécialistes de la diplomatie moderne et de la guerre moderne (moderne = XVIIIè - début XIXè s).

Commençons par la base : les Français. Ils ont toutes les unités standart, je vous les présente en même temps Wink

Infanterie :

-Piquiers et arbalétriers : les français, au XIIIème siècle, n'étaient pas de bons archers. C'est le mythe du combat rapproché avec ses codes d'honneurs qui dominait. L'arbalète a tout changé : désormais l'apprentissage est simple et l'arme précise, on peut en équiper facilement une armée en 6 mois (contre 2 à 4 ans pour les archers). Les français n'ont pas eu d'autre choix que s'équiper pour faire face lors des batailles rangées, ce qui a été considéré pour tous les nobles comme la "déchéance" de la guerre : désormais le soldat meurt anonyme, par lâcheté, percé d'un carreau d'arbalète. Mais il fallait protéger ces arbalétriers, d'où le rôle des piquiers. Les français étaient plutôt spécialistes de la lance (plus appropriée au corps à corps), mais les piquiers avaient uniquement un rôle de protection. Leur longue pique décourageait à distance la cavalerie.
A ce propos, pourquoi les piquiers ont-ils une bonne attaque de siège? Mon hypothèse est qu'ils assiègent au sens propre la ville de leurs piques (on ne peut dépasser une muraille de piques), et une fois arrivés dans une ville ennemie, une muraille de piques faisait un carnage dans les rues et à travers les fenêtres. Pour le reste, une armée de piquiers cohérentes se déplaçait rapidement et pouvait mettre le feu partout. Comment contrer ça? En embusquant des fusiliers sur les toits des maisons (ou entre les bâtiments dans age of).

-Hallebardiers : les français ont été parmi les premiers à remplacer les piques par la hallebarde, qui nécessite une métallurgie plus perfectionnée. Contrairement à la pique, la hallebarde déchiquette le cheval, et une fois plantée, peut être récupérée. Elle sert également au corps à corps. Les hallebardiers sont donc équipés pour le combat. Mais ils sont abandonnés dès le XVIIème siècle, avec l'apparition en masse des fusiliers et mousquetaires dans les armées (on ne sera d'ailleurs pas surpris qu'ils ne servent à rien sur age of). Reste à savoir pourquoi ils coûtent de l'or alors que les piques coûtent du bois, car bien que les hallebardiers sont plus équipés en métallurgie, c'est pas comme si c'était un fusil non-plus.

-Mousquetaires : la compagnie des mousquetaires est créée en 1642 par Louis XIII, les mousquets sont alors incorporés à l'armée française en plusieurs régiments. Rappelons que le mousquet remplace l'arquebuse, de faible puissance. Le mousquet tire des balles de plomb, lourdes et grosses, ça fait bobo. La portée n'est pas excellente mais le canon du mousquet ne s'enraye pas. A partir du XVIIIe siècle, le mousquet à mèche est remplacé par le mousquet à silex (on n'a plus besoin d'allumer la mèche pour tirer, le silex en tournant génère l'étincelle qui met le feu aux poudres). Plus lourd qu'une arquebuse, il fallait être 2 pour manier un mousquet du XVIIème siècle, pourtant dans age of les mousquetaires ne prend qu'un de population. Etrange. Au XVIIIème siècle, sa taille diminue et chaque soldat a son mousquet (c'est lourd, et dire qu'ils faisaient jusqu'à 50km à pied par jour !). Vauban, ingénieur de Louis XIV, invente en 1687 la baïonnette à douille : désormais les mousquets sont équipés de pointes contre la cavalerie. Plus besoin de piquiers ni d'hallebardiers, on appelle désormais ces soldats les fusiliers, c'est à dire les bellicistes d'aoe 3

-Bellicistes, ou plutôt fusilier : c'est une amélioration du mousquet. Les balles sont de plus petit calibre, le canon de l'arme plus court, cela rend les hommes plus légers, mobiles et rapides. ils ont une baïonnette eux-aussi, alors pourquoi avoir créé 2 unités différentes? Pour les Voltigeurs. Cette unité est vraiment unique. C'est un corps créé par Napoléon en 1796, lors de la campagne d'Italie que je me dois de vous raconter car elle est épique. Napoléon est allé prendre l'armée qu'on lui a confié dans le Sud-Est, et elle n'avait rien à manger, pas de chaussures, pas d'uniformes et pas d'armes. Mais Napoléon avait quelques fournisseurs sous la main, et après avoir équipé une petite partie de l'armée, a lancé quelques raids en Italie pour prendre des chaussures et de quoi manger. Puis lors de la descente des alpes, à la rencontre de l'armée adverse (autrichiens et Italiens du pape), il a posté ses tireurs équipés d'uns simple fusil non en ligne, mais derrière les arbres, embusqués. Le fusil permet de tirer dans n'importe quelle position, aussi les soldats pouvaient s'accroupir, tirer vers le bas, etc. Embusqués partout derrière les arbres, les voltigeurs mirent en déroute une armée bien disciplinée et bien rangée. Comment est-ce possible? grâce à la coordinnation parfaite que Napoléon entretenait dans l'armée, sans qu'aucun soldat n'ait à se préoccuper de son propre placement : un tireur embusqué ne peut généralement pas voir s'il est visé, mais peut voir si les soldats qu'il regarde visent un de ses camarades, qu'il avertit alors d'un signe. L'unité des voltigeurs, c'était de placer leur vie entre les teux des autres. Donc oui les voltigeurs sont spéciaux.

Incohérence : le voltigeur a un coût supérieur en or au mousquetaire, c'est exactement l'inverse. Le voltigeur ne coûte pas cher et prend bcp de risques, beaucoup n'ont même pas de casque. ceux qui survivent aux combats deviennent très vite des tireurs d'élite.
Cavalerie :

-le Hussard : la cavalerie légère par excellence. Les hussards sont divisés en régiment et sont munis d'une simple épée, ainsi que de nombreuses protections légères et un harnachement conséquent pour rester sur le cheval (même mort). Comment se fait-il qu'avec la poudre à canons, la cavalerie ait existé dans l'armée jusqu'à la fin du XIXème siècle? Parce que toute armée a besoin d'éclaireurs. Et surtout parce qu'il faut une cavalerie légère et rapide pour poursuivre une cavalerie adverse. De plus, imaginez une charge de cavalerie sur vous. Le sol tremble tellement et le bruit est si fort que vous vous voyez déjà morts. Seule une armée de fusiliers extrêmement expérimentée parvient à rester cohérente, baillonnette devant, face à une charge de cavalerie. La charge de cavalerie est décisive pendant une bataille. Il faut choisir le bon moment. Habituellement, un coup de canon pour faire peur suivie d'une salve des fusiliers, suivie de la charge de cavalerie (l'armée en face n'ayant pas le temps de réagir). Une fois la cavalerie dans la mêlée, il n'est plus possible de repartir. C'est pourquoi une charge de cavalerie mal exécutée peut-être désastreuse. Les hussards emboîtaient souvent les Chasseurs et Lanciers (l'évolution des chevaliers, que seuls les espagnols ont dans aoe3) dans leur charge. Le hussard coute cher, et il faut une personne pour s'occuper du cheval, il est logique que cela prenne 2 de pop dans age of. Le Hussard est à la fois le Hussard et le Chasseur (qui poursuit la cavalerie) de l'armée française, les créateurs ont mis 2 unités en une.

-le Cuirassier : avec la fin des chevaliers, les français ont voulu conserver le mythe de sa cavalerie et ont donc reconsidéré le rôle de la cavalerie. Le chevalier, trop lourd, trop lent, obsolète. Une armée de cuirassier est constituée en 1665 (sous Louis XIV). Mais ces cuirassiers sont en fait les dragons d'age of : équipés d'un fusil, ils sont légers et mobiles, fonctionnent en rang comme les fusiliers, et ne peuvent charger très vite, sinon impossible de tirer (ils auraient dû en tenir compte dans aoe3 ! Certes lorsqu'un dragon tire, il s'arrête, mais juste avant de tirer il va à toute allure). Une armure spéciale, la cuirasse, alliage de cuir et de fer, permet à la balle d'être amortie (cuir) puis déviée sur le côté (fer), ce qui ne fait que déformer l'armure. Le cheval lui-même est peu protégé. Le cuirassier d'age of est en fait créé par Napoléon. C'est une cavalerie portant une cuirasse plus conséquente, très lourde (étonnant, car les fusils s'étaient améliorés, ayant provoqué la fin des chevaliers). Alors certes la charge est lente, mais sa force est si grande que les fusiliers ne peuvent pas y résister (plus d'une tonne dans la face). Une fois au corps à corps, le cuirassier est un expert. Dominant l'infanterie du hat de son cheval, il distribue les coups de pistolets, ce qui fait reculer l'infanterie qui vient s'empaler sur les mousquets de derrière. (c'est horrible). Le cuirassier n'a alors qu'à s'approcher et donner un coup d'épée. Le problème est que le Cuirassier coute très cher. Et qu'une balle à bout portant l'abbat, engloutissant une fortune collossale. Et c'est là le plus de la France : Napoléon utilisait au moment judicieux sa charge, le cuirassier était l'atout majeur et décisif de sa stratégie. Derrière les Lanciers et les Dragons (cavalerie de mêlée) et les Hussards et Chasseurs, cavalerie légère (mais pas à distance pour autant, c'est aussi une cavalerie de mêlée, bien que ce ne soit pas une cavalerie de ligne)

-le Dragon : combattant à pied se déplaçant à cheval. A de rares occasions, le dragon tire à cheval, en revanche, lors des charges de cavalerie il suit les hussards et cuirassiers sabre à la main. On lui donne le terme de dragon car il a encore le courage de charger alors que l'armée d'en face à ces fusils. Rien à voir avec le dragon d'aoe3. Le dragon d'age of est en fait un cuirassier au sens XVIIème - XVIIIème siècle, puis un carabinier au sens XIXème : fusilier à cheval. Il est tout à fait logique qu'il soit efficace contre la cavalerie : il peut le viser puis le fuir. Il est tout à fait logique qu'il craigne les fusiliers : du haut de son cheval, on peut facilement le viser. C'est pourquoi le dragon est mobile et donc peu protégé. Lorsque les hussards chargent, les dragons et les cuirassiers les suivent souvent sabre à la main. Les dragons/cuirassiers sont des unités d'élite, qui savent manier toutes les armes dans toutes les conditions, mais qui sont terriblement exposées.

-le Grenadier : les français n'en ont pas, et pourtant c'était les champions dans le genre (derrière les britanniques quand même). Heureusement, les créateurs du jeu ont voulu leur rendre hommage en leur donnant des grenadiers dans l'église. Après l'Espagne, l'Angleterre et l'Autriche, la France est la 4ème nation à créer une compagnie de grenadiers dans le régiment du roi, en 1667 (sous Louis XIV). Leur apparition est conséquente de l'évolution de la guerre moderne, je posterai un autre article à ce sujet. En fait, à partir du XVIIème siècle, avec la généralisation du mousquet, la guerre devient une guerre de position et de bataille rangée. Le grenadier, dans cette guerre "de siège", devait créer la brèche au moment opportun dans le corps adverse, brèche dans lequel s'engouffrait la cavalerie. Le grenadier a tout de suite était considéré comme une unité d'élite. En effet, il doit être capable de garder son sang froid face au feu ennemi, et attendre l'exact moment pour lancer sa grenade juste avant qu'elle n'explose, une fois la mèche allumée. Le grenadier de plus doit être grand et baraqué pour lancer la grenade suffisamment loin pour que l'explosion ne le blesse pas. Pour être un bon grenadier, il faut aussi savoir manier l'épée, car si la cavalerie charge, il faut rester groupé avec les fusiliers. Enfin, le grenadier doit savoir manier le mousquet, car c'est un simple fusilier jusqu'à ce qu'il reçoive l'ordre de lancer des grenades. Bref, c'est un mec en or. Pourquoi est-il coiffé d'un bonnet et pas d'un chapeau bi ou tricorne comme les mousquetaires? Car il doit pouvoir ramener son mousquet en boudanlière vers l'arrière pour lancer les grenades, et le tricorne est gênant pour ça.
Dès le XVIIIème siècle, la cohésion des armées de fusiliers et les fusils s'améliorent... les grenadiers deviennent moins décisifs lors d'une bataille. L'appellation grenadier s'applique désormais à un soldat d'élite, même si ce dernier cesse progressivement de lancer les grenades. Pendant la révolution française, un grenadier est juste un homme à tout faire. En général, les grenadiers continuent à être utilisés lors du siège d'une ville. Les grenades ne détruisent pas un bâtiment mais saccagent l'intérieur, le rendant inopératif. Napoléon (encore lui!) remet les grenadiers au goût du jour en créant un corps de grenadiers à cheval. Ça devrait être une unité unique des français disponible à l'age 3. C'était la crème de la crème : ils chargeaient, grenade allumée à la main, commençaient un demi tour, lançaient la grenade et repartaient. Dès qu'ils ont fait demi tour, soit les fusiliers de leur camp tirent, soit les cuirassiers surgissent de la fumée des grenades. Carnage. Pendant ce temps, les grenadiers à cheval tiraient leur sabre et emboitaient le pas aux cuirassiers. Le tout pour un grenadier à cheval est d'attendre le bon moment pour se mettre à découvert : quand les adversaires ont pour la plupart déchargé leur fusil.
POURQUOI ILS N'ONT PAS CREE LES GRENADIERS A CHEVAL (120nour, 120or, 2 pop, 300hp, 40 d'attaque, portée 12, inflige à 3 personnes). Peut-être parce que les français auraient eu trop d'unités? En tout cas c'est dommage de se priver d'une unité si particulière. Contre laquelle les fusiliers ne sont pas efficaces, en effet, contrairement aux dragons, les grenadiers sont bien protégés et leur mobilité leur permet d'éviter bcp de salves. Les dragons, par contre les dégomment.

Voilà, maintenant ces unités présentées, je n'aurai pas à le faire pour les prochaines présentations d'unités. J'attends vos avis ! Est-ce clair? Dois-je améliorer le style? Dites moi tout.
avatar
Skiwiwi
Admin

Messages : 895
Date d'inscription : 21/11/2013
Localisation : Grandes plaines

Re: Origine des unités françaises d'age of 3

Message par Cindy54 le Jeu 4 Sep 2014 - 18:52

Quel roman Skiwi ! Tu gères la fougère. C'est vrai que ça aurait été trop cool un grenadier à cheval Razz
avatar
Cindy54

Messages : 224
Date d'inscription : 30/08/2014
Localisation : Lorraine

Re: Origine des unités françaises d'age of 3

Message par azertyuiopni_diarouga le Jeu 4 Sep 2014 - 19:55

Pour la rédaction et présentation rien à redire, c'est parfait. Pour ce qui est d'aoe je vais expliquer certaines choses.
Les hallebardiers sont-ils vraiment inutiles?
Non. C'est une unités très utilisée à haut niveau, notamment face à un otto ou un port.
Si l'on ne fait que du skirm/goon face au redoutable Jan/mam, les maps vont arriver en mêlée avec les skirms et les ralentir puis les tuer avec les jans.
Avec une armée de skirm/hall/goons, les mams ne pourront pas s'approcher et se feront shooter par les goons pendant que les skirm tuent les jans.

En temps que port player, tu sais qu'il faut des falcs avec fr pour à la fois détruire les bâtiments et reduire les rampes en morceaux. Pour protéger les falcs des mams, les goons ne suffisent pas, il faut des hallebardiers qui sont par ailleurs utiles vs les bâtiments.

L'autre point sur lequel je voudrais rebondir est sur la cav grenadier. Les français ont déjà le meilleur late game du jeu avec les voltigeurs et les cuicui. Pourquoi rajouter une cav anti infanterie? Ça rendrait la cav fr autonome et permettrait des raids cuicui/grena op. Un mélange sioux/Russie sans les inconvenant, hum...

Il ne faut pas non plus oublier que dans les premiers temps d'aoe, les fr étaient la meilleure civ du jeu. Pourquoi?
Car l'on démarrait avec 6cdb, cela signifie 30sec de rapidité avec un semi 5huss age3 en 7min30 avec 25cdb (35 vills...), et un rush 5musk/8bow en 4min45 ( soit un rush iro...).

Aujourd'hui les fr sont toujours une des meilleures civ, qui a une chances dans tous ses MU, ce qui n'est le cas d'aucune autre civ ( iro perd vs sioux et otto perd vs Japon).

Un semi ff 5huss qui contre tous les hard rush (iro et otto), le meilleur early game du jeu qui permet un des meilleur middle age2 ainsi que plusieurs types de rush etc...

azertyuiopni_diarouga

Messages : 577
Date d'inscription : 22/08/2014
Age : 19
Localisation : Vincennes

Re: Origine des unités françaises d'age of 3

Message par Ulotte le Jeu 4 Sep 2014 - 20:04

au niveau des voltigeurs, je ne sais pas si ils avaient la même utilité que les voltigeurs de la seconde guerre mondiale: l'ennemi est planqué, on ne sais pas ou l'artillerie doit tirer. Alors on envoie les voltigeur chercher l'adversaire et on tire ou ça bouge (et donc sur les voltigeurs, ce pourquoi ils étaient souvent des algériens et d'autre personnes venant de colonie française)

Ulotte

Messages : 40
Date d'inscription : 22/08/2014
Age : 18
Localisation : Nancy et alentours

Re: Origine des unités françaises d'age of 3

Message par Skiwiwi le Jeu 4 Sep 2014 - 20:36

Je ne parlais pas des mêmes, en effet on appelle les unités dont tu parles des tirailleurs (je crois). Napoléon a réutilisé ce type de régiment dans les situations desespérées, montrant que son armée pouvait réagir à n'importe quelle situation. Waterloo se termina par la charge désespérée des cuirassiers et des voltigeurs, les 2 pièces maîtresses de Napoléon. Tout un symbole. Encore une fois, Napoléon s'échappa par miracle. Mais on connait la suite...
avatar
Skiwiwi
Admin

Messages : 895
Date d'inscription : 21/11/2013
Localisation : Grandes plaines

Re: Origine des unités françaises d'age of 3

Message par azertyuiopni_diarouga le Ven 5 Sep 2014 - 7:17

Napoléon OP bounce

azertyuiopni_diarouga

Messages : 577
Date d'inscription : 22/08/2014
Age : 19
Localisation : Vincennes

Re: Origine des unités françaises d'age of 3

Message par Kaiserklein le Ven 5 Sep 2014 - 18:47

Jolie leçon d'histoire, surtout que c'est le genre d'info qu'on trouve pas sur internet. C'est marrant les aberrations de aoe3 quand même...

Sinon je suis d'accord pour dire que les hallebardiers servent pas a grand chose quand on peut faire des musks : un musk vétéran a autant d'attaque à main nue contre la cav et autant de pv qu'un hallebardier. Sauf que lui, il a une attaque à distance, ce qui est génial, et en plus il coûte moins cher et est disponible âge 2. Parce qu'au final avec un peu de micro les hallebardiers se font détruire par toute l'infanterie et par la cav à distance. Donc en résumé c'est fort que contre la cavalerie lourde, qui va plus vite que les hallebardiers et qui donc les évite, alors que les musks eux peuvent tirer sur la cav à distance. Donc ça sert quand même à peu près à rien.

Leurs seuls atouts, c'est qu'ils ont une meilleure attaque à mains nue que les musks contre les autres units genre l'infanterie. Mais qui envoie des hallebardiers contre de l'infanterie... Et leur attaque de siège, qui est à mon sens leur seul vrai intérêt. Mais bon des musks cassent déjà bien les bâtiments je pense.
avatar
Kaiserklein

Messages : 1168
Date d'inscription : 21/02/2014
Age : 21

Re: Origine des unités françaises d'age of 3

Message par alger88 le Ven 5 Sep 2014 - 21:26

cheers
avatar
alger88

Messages : 153
Date d'inscription : 11/05/2014
Age : 20
Localisation : Vosges (88)

Re: Origine des unités françaises d'age of 3

Message par Ulotte le Ven 5 Sep 2014 - 21:26

'est fort que contre la cavalerie lourde, qui va plus vite que les hallebardiers et qui donc les évite,

:d) J'ai fait un base défense ou j'avais espagnol contre un français. A la fin de la partie, il me restait un écurie, des casernes, et beaucoup de lancier, le français lui n'avais plus d'écurie. Ben j'ai mass lancier contre son mass hallebardier... et mes lanciers ont gagner ^^ pourtant on était tout les deux up pareil. Donc meme pas sur pour là dessus en fin de game

Ulotte

Messages : 40
Date d'inscription : 22/08/2014
Age : 18
Localisation : Nancy et alentours

Re: Origine des unités françaises d'age of 3

Message par Luigiv le Sam 6 Sep 2014 - 1:19

Les hallebardiers peuvent être véritablement efficace avec les hollandais, en manque de musks et donc plus efficaces pour détruire les bâtiments (quoique vaut mieux utiliser l'or pour les fauconnaux). Ils ont d'ailleurs une amélioration spéciale par rapport aux autres civs. Jusque-là, je n'ai utilisé les hallebardiers qu'avec les hollandais principalement (et une fois désespérément avec les russes).
avatar
Luigiv
Admin

Messages : 500
Date d'inscription : 21/11/2013
Localisation : Mouton-sur-Galette

Re: Origine des unités françaises d'age of 3

Message par azertyuiopni_diarouga le Sam 6 Sep 2014 - 7:25

Pour défendre les canons vs la cav, les hallebardiers sont plus utiles que les musk.

azertyuiopni_diarouga

Messages : 577
Date d'inscription : 22/08/2014
Age : 19
Localisation : Vincennes

Re: Origine des unités françaises d'age of 3

Message par Kaiserklein le Sam 6 Sep 2014 - 11:08

Oui si on n'a pas de musks les hallebardiers peuvent être utiles, puisque c'est la seule infanterie lourde des hollandais (à part les piquiers mais bon...).

Par contre un musk vétéran au corps à corps = un hallebardier vétéran : le musk a 13*1.2*3 = 46.8 contre la cavalerie et le hallebardier a 25*2 = 50. Donc ça revient pour ainsi dire au même. Sauf que pour le prix de 5 hallebardiers on a 6 musks, donc c'est même mieux. En plus en fin de partie avec l'arsenal avancé les musks sont bien plus améliorables que les hallebardiers, et ils ont 20% de résistance contre 10% des hallebardiers. Pis eux ils tirent, ce qui les rend utilisables contre d'autres unités que la cavalerie lourde. Les seuls vrais avantages des hallebardiers c'est qu'ils sont déjà vétérans à l'âge 3, et qu'ils ont une très bonne attaque de siège.
avatar
Kaiserklein

Messages : 1168
Date d'inscription : 21/02/2014
Age : 21

Re: Origine des unités françaises d'age of 3

Message par Skiwiwi le Sam 6 Sep 2014 - 11:20

L'histoire n'est somme toute pas si mal respectée. Pensez que chaque civilisation pouvait donner un nom différent pour une unité semblable, ils ont dû simplifier un peu. Et puis franchement, au XIXème siècle, la France avait 7 cavaliers :
-les lanciers (armés d'une lance, efficace contre l'infanterie)
-les dragons (encore du corps à corps, au sabre et clairon)
-les cuirassiers (très lourds)
-les carabiniers (les dragons d'aoe)
-les hussards (légers, efficace contre les unités de siège, très bon champ de vision (leur utilisation anti-moine était parfaite dans age of 2)
-les chasseurs (cavalerie efficace contre la cavalerie, qui les poursuit et les bloque (parés pour les chocs)
-les grenadiers à cheval (tactiques !)

Forcément on ne pouvait pas leur mettre 7 unités !

Quant aux hallebardiers, ils servent seulement si on a plus d'or que de nourriture. Pk est-ce qu'ils coutent plus d'or qu'un mousquetaire?
Au niveau des coups, je trouve que c'st très bien vu pour la cavalerie (le dragon a une carabine, des balles, il coûte de l'or). Mais pour l'infanterie, bellicistes et hallebardiers ont quasiment le même coût. Pourquoi? Mon hypothèse est que les créateurs du jeu pensaient sans doute que les joueurs remplaceraient le mass piq/arba par le mass bello/hallebarde, il fallait donc que ces 2 unités soient de même coût. Mais ça ne reste qu'une hypothèse. C'est rudement pratique pour les hollandais en tout cas.
avatar
Skiwiwi
Admin

Messages : 895
Date d'inscription : 21/11/2013
Localisation : Grandes plaines

Re: Origine des unités françaises d'age of 3

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum